Accueil du site > Culture > Artistes > AMADOU ET MARIAM

Artistes

10/12/2010

AMADOU ET MARIAM

Créateurs d’un style mêlant rock et musiques maliennes, Amadou et Mariam, couple à la vie comme à la scène, sont l’exemple d’une carrière complète pavées de bonnes rencontres. Bercés par une enfance musicale, Amadou Bagayoko (né le 24/10/1954) et Mariam Doumbia (née le 15/04/1958) se rencontrent à l’Institut des Jeunes Aveugles de Bamako (où ils se produisent encore aujourd’hui) en 1977. Une cécité commune qui pour aucun des deux n’est de naissance : Mariam perd la vue à 5 ans, Amadou à 16. Leur passion pour la musique est aussi un point commun. Ils se complètent : Mariam chante depuis l’âge de 6 ans à l’occasion de mariages et autres cérémonies ; Amadou se sait musicien depuis l’âge de 2 ans, tâtant des percussions puis de la flûte et de l’harmonica à 10 ans pour finalement choisir la guitare à l’adolescence. Cette voie artistique le conduit d’ailleurs à rejoindre les Ambassadeurs du Motel de Bamako, l’une des meilleures formations d’Afrique de l’Ouest dans les années 70. En 1980 ils donnent leur premier concert et se marient : plus que le début d’une histoire d’amour c’est celui d’une histoire de sons. En 1986, ils s’installent à Abidjan et c’est la naissance d’un succès tel qu’ils font déjà des tournées dans toute l’Afrique de l’Ouest. La musique les a conduits à Paris pour la première fois en 1994. Ils y font une première session d’enregistrements puis reviennent en 1997 pour enregistrer leur album. En 1998, la sortie de « Sou ni ti » ajoutée à leur participation aux « Transmusicales de Rennes » leur valent une certaine notoriété dans l’hexagone. Fort de ce succès naissant hors Afrique, le duo entame des tournées européennes dont on retient essentiellement les escales Allemande et Suisse. Ils s’exportent ensuite aux USA notamment en Louisiane et à Los Angeles. Entre 1999 et 2002, ils sortent deux albums : « Tje ni mousso » (1999) et « Wati » (2002). D’abord écrites en Bambara (dialecte d’Afrique de l’Ouest parlé par plus de 10 millions de personnes), les chansons d’Amadou et Mariam sont ensuite traduites en français. Une technique qui garantit un choix consciencieux de chaque mot de leurs morceaux. De 2003 à 2004 ils collaborent avec Manu Chao, séduit par leur musique, pour la création de leur nouvel album : « Un dimanche à Bamako ». Le duo malien est alors propulsé à la tête du top album, remportant dans la foulée une Victoire de la Musique mais aussi deux BBC Radio 3 Awards dans la catégorie World Music. Un succès qui a aussi et surtout permis à Amadou & Mariam de tourner dans le monde entier, passant du WOMAD au festival de Glastonbury, des petits clubs aux grandes salles de concerts à guichets fermés et jusque dans des festivals américains comme Coachella et Lollapalooza. Ils ont même été choisis pour interpréter l’hymne officiel de la Coupe du Monde en Allemagne, « Zeit, dass sich was dreht » en 2006 avec le chanteur allemand Herbert Grönemeyer. Cette popularité leur a permis de rencontrer de nombreux artistes tels que Damon Albarn ou le rappeur somalien K’Naan. Le fruit de ces différentes rencontres et expériences est un album dans lequel le duo élargit ses horizons tout en restant fidèle à ses origines, nous servant un savant mélange de douces mélodies et de rythmes funky, mené par le jeu de guitare bluesy d’Amadou. « Welcome To Mali », leur sixième et dernier album en date (sorti le 17/11/08) a su séduire un large public dans lequel on compte les Scissor Sisters qui ont choisi Amadou & Mariam pour assurer la première partie de leur tournée anglaise l’an dernier.

Discographie : 2008 : « Welcome to Mali » 2004 : « Un dimanche à Bamako » 2005 : « Je pense à toi » 2002 : « Wati » 1999 : « Tje Ni Mousso » 1998 : « Se te djon ye »



Article précédent
Article suivant
Bannière Bannière

Events