Artistes

28/06/2011

Ali Angel

Ali Angel

Né au Mexique, d’un père vénézuélien et d’une mère Martiniquaise, Ali Angel baigne depuis son enfance dans ce qu’il appelle le centre des cultures du monde, la Caraïbe, où il est bercé par le zouk, le compa, la biguine, le gwo ka, la mazurka, le calypso, le reggae, le dance hall et toutes le musiques de variété anglophone et francophone.

D’abord percussionniste, il évolue très jeune dans des groupes de musique traditionnelle martiniquaise en tant que joueur de tambour. Puis à l’adolescence, il se rapproche du zouk et se passionne pour les synthétiseurs, la composition et la programmation.

Devenu très vite multi-instrumentiste (guitare, basse, piano et percussions) il réalise en 1994, à 19 ans le premier album de son groupe de lycée, « Théorèm », qui révèle le chanteur Olivier Jean-Alphonse, avec le tube « 20 ans », et dont il est lui-même le second chanteur et le bassiste. Ce nouveau son, jeune, frais, hors des formats habituels, rencontre un succès immédiat et tout s’accélère. Au gré des collaborations diverses paraissent en 1996 l’album « Gamme Majeure » avec Jeff Baillard et Joël Jaccoulet, et en 1997 le 2nd album de « Théorèm », où il interprète son premier single solo, « Fantasy ». En 1998, il est avec Joël Jaccoulet meilleur compositeur aux récompenses de la SACEM avec le titre « Lombraj an pyé mango », interprété par Chris Combette et Jocelyne Béroard du groupe Kassav’. Il se décide la même année à monter son premier Label et son studio d’enregistrement. De nouvelles collaborations s’enchaînent ainsi, et notamment la co-réalisation de l’album « Urban Caraïbes », des frères Decimus, Pierre-Edouard et Georges, pères fondateurs du zouk et du groupe Kassav’.

1999 marque la sortie de son premier album Solo « At Home… », qui porte ce nom car il est le précurseur de l’enregistrement d’album à domicile. Un album considéré à sa sortie comme très en avance sur son temps, avec de nouvelles sonorités, de nouveaux types d’arrangements et de mélodies. Le style s’affine et trouve son caractère. Le succès est au rendez-vous grâce au titre « Conte de fées », très original et à la cadence complètement nouvelle.

S’en suivent encore de nombreuses collaborations telles que la composition et la réalisation du titre « Lova girl » en 2000, tube de l’année qui révéla Lynnsha en duo avec Lord Kossity (album « Duos du Soleil », avec Joël Jaccoulet), les deux singles de l’album de Perle Lama au Secteur A « Sweet Time suite » et « Tournons la page » en duo avec Singuila, ainsi que la réalisation du premier album solo de Warren. En 2002, sortie de son 2ème album « Angel », avec notamment le titre « Tou patou », qui connait un grand succès encore une fois. En 2003, il devient ingénieur du son, affine alors ses nouvelles productions et rajoute beaucoup de collaborations et autant de hits à son palmarès : Tina, Princess Lover, Nichols, Kaysha, Warren ... Devenu autonome et maîtrisant toutes les étapes de la production du disque, il developpe son nouveau label NS EVENTS avec Nathalie Carollo, ainsi que son studio personnel. En 2005, il réalise le second album de Warren « Snake me… », et ainsi que son premier Best Of « Ali Angel - Hit me ». Album qui rencontre un énorme succès dans le monde grâce, notamment, au titre inédit « Juste nous », et qui propulse sa carrière à l’international. Une tournée mondiale de trois ans commence alors pour lui. Europe, Antilles, Afrique et Etats-Unis l’accueillent régulièrement avec beaucoup d’amour et de plaisir.

Mais les collaborations ne s’arrêtent pas pour autant : Marvin, Perle Lama, Princess Lover, Jane Fostin et Medhy Custos avec le single « Pas de Glace »… Il co-produit l’album « Lovely » avec le titre « Ali et Marisa », tube de l’année 2006. Toujours très sollicité en 2007, l’album « Couleurs du monde » de son artiste phare, la belle guyanaise Tina Ly, bénéficie d’un buzz sans précédents à travers la planète Zouk, avec notamment le titre « On line ». Il est aussi guitariste du groupe de Boston NOMADS dont le premier album « The Challenge » est un des succès de l’année 2007. D’autre part, il développe sa société d’audio-visuel et réalise des clips pour lui et d’autres artistes qui lui font confiance. Nathalie Carollo est aujourd’hui devenue l’une des réalisatrices de clips les plus en vogue dans le milieu. En 2008, il sort un nouveau single « Panne de coeur », très bien accueilli par le public. Il réalise, enregistre et mixe en 2009 le dernier album solo de Tanya Saint-Val, qui est un des plus gros succès de la fin des années 2000, avec entre autres le titre « Mon petit nom ». Fidèle héritier des pères fondateurs, considèré aujourd’hui comme un magicien du groove et du son, certains le comparent à un Timbaland du zouk, par la qualité unique de ses productions et de ses compositions. Après deux années d’absence, il revient en 2011 avec un nouvel album encore une fois révolutionnaire avec de nouveaux grooves, de nouveaux flows et un son nourri par ces trois années de tournées et de rencontres autour du monde.

ALI ANGEL et la scène

Devenu une icône du zouk, Ali Angel entame en 2005, une tournée mondiale qui durera près de trois ans. Martinique, Guadeloupe, Guyane, la Réunion, France, Hollande, Suisse, Luxembourg, Belgique, Angleterre, Allemagne, Portugal, Italie, Côte d’Ivoire, Cap-Vert, Angola, Mozambique, Canada, mais aussi les Etat-Unis très régulièrement où il s’impose comme l’artiste le plus apprécié des communautés haïtienne et cap-verdienne. Il écume les clubs et les salles de concert de Washington, Boston, Providence, New-York, Miami et Fort Lauderdale. On se souvient de ce concert événement dans le célèbre S.O.B.’s de New York City, où il partage la scène avec Bobby Valentino, star internationale de R&B.

Il se distingue aussi chaque année dans les plus grands Festivals du Cap Vert, notamment à Baia das Gatas, où il s’est produit en 2008 avec son orchestre devant un public de près de 60 000 personnes.

Ses prestations marquent les esprits car, avec ses musiciens et ses invités, il s’applique à toujours produire des concerts avec la même précision que pour ses albums studio.

Ses concerts aux Antilles sont aussi des évènements car il aime se faire rare afin que chacune de ces apparitions soit remarquée. En 2008, notamment, il se produit en tournée aux Antilles avec Thierry Cham, Jean-Michel Rotin et Kaysha.

Il aime jongler d’un instrument à l’autre pendant ses concerts. Essentiellement guitariste, on le retrouve aussi à la basse ou aux claviers.

Ali Angel – HIT ME AGAIN

En 2005, Ali Angel sort “Hit me ...”, une sorte de best of de ses meilleures productions autant pour lui que pour d’autres artistes. L’album reçoit un accueil extraordinaire notamment grâce au titre inédit “Juste nous”, qui propulse sa carrière à l’international. Il revient en 2011 avec “Hit me again”.

Le concept évolue vers quelque chose de bien plus abouti que le volume précédent. Une majorité d’inédits cette fois-ci mettent en valeur la voix douce et sensuelle d’Ali Angel qui nous surprend avec des mélodies atypiques et des textes finement écrits, essentiellement en créole, avec quelques incursions en anglais et en français.

17 titres englobant toutes les saveurs du zouk love, du zouk R&B dont il est l’un des porte-drapeau, et du kompa love. Tous les styles sont représentés avec chaque fois des orchestrations différentes et innovantes.

Un effort considérable a été fourni pour le mixage de l’album qui jouit de sonorités lourdes et profondes comme il les aime.

De vrais musiciens se côtoient à chaque chanson. Des cuivres, des guitaristes, bassistes, violonistes, percussionnistes et batteurs s’expriment et donnent vie à sa musique tantôt club, tantôt à savourer. Un subtil dosage de sensations en fait un album agréable à écouter en toutes circonstances.

Des invités de marque sont présents à ses côtés dans cette aventure.

Da Real Fox, un artiste d’origine guadeloupéenne, auteur et interprète surdoué, s’associe à lui dans l’écriture d’une grande majorité des chansons, lui prêtant main forte avec sa voix soul sur le titre “My Song for you”. On le découvre aussi en solo sur “Bizwen’w”, un titre dévastateur où il donne la pleine mesure de son talent.

Pierre Huberson, chanteur et band leader du groupe de Boston Nomads, et fidèle complice, lui donne la réplique dans “Frè mwen” un duo aux couleurs zouk du groupe de ses débuts avec ‘THEOREM’. Il interprete aussi en solo le titre “Volé”, magnifique hommage à Patrick Saint-Eloi disparu en 2010.

Tina Ly fait bien sûr partie du voyage avec sa voix pleine d’émotion dans un duo teinté de kompa love “Avan ou alé” ainsi que sur un titre solo pénétrant “Sé’y ou Inmen”.

D’autres surprises sont bien entendu à découvrir, Ali Angel s’efforçant de surprendre son public en variant intelligemment les styles et les émotions afin de tenir en haleine les auditeurs plus d’une heure durant.

Information Facebook Fan page : www.facebook.com/Aliangelfans Ali Angel TV on Youtube : http://www.youtube.com/user/alirio1 Follow Ali Angel on Twitter : http://twitter.com/# !/aliangelmusic



Article précédent
Article suivant
Bannière Bannière

Events